Hélène Carvallo
Christine B. DuFour

D'AVOCAT

Christine B. DuFour est autorisée à pratiquer le droit dans le Maryland depuis 1990. Mme DuFour est diplômée de l'Université Villanova et de la Columbus School of Law de l'Université catholique. Elle est membre du barreau de l'État du Maryland et de la Cour suprême des États-Unis. Mme DuFour est membre de la Maryland Criminal Defence Attorneys' Association; un membre nommé du conseil de la section du droit pénal de l'association du barreau de l'État du Maryland ; membre de l'Association nationale des avocats de la défense pénale ; et membre des associations du barreau du comté de Caroline et du comté de Talbot.

Maître Christine DuFour

Elle a pratiqué la défense pénale à la fois dans un cabinet privé et auprès du Bureau du défenseur public du comté de Montgomery. Au bureau du défenseur public du comté de Montgomery, Mme DuFour a plaidé avec succès des affaires de meurtre, de viol et de vol à main armée devant des jurys et obtenu des acquittements. En plus du travail de procès pour crime, Mme DuFour a plaidé des centaines d'affaires pénales devant des juges siégeant au tribunal de district ainsi qu'au tribunal pour mineurs. Mme DuFour est restée active au barreau du comté de Montgomery en tant que présidente de plusieurs sections et est finalement devenue secrétaire de cette association du barreau. Mme DuFour a été nommée aux Inns of Court et a été reconnue comme avocate de la Cour. Elle a également été nommée par le comité du caractère de la Cour d'appel pour interroger les nouveaux membres potentiels du barreau du Maryland afin d'évaluer leur caractère et leur intégrité.

Mme DuFour était également une bénévole active dans les écoles de ses enfants, avec Meals on Wheels, Center City Consortium et de nombreux autres organismes de bienfaisance. Après son premier mandat au Bureau du défenseur public, Mme DuFour a travaillé comme assistante législative du délégué Mark K. Shriver à Annapolis, a été avocate auprès d'Albright et de Rhodes à Rockville et a pratiqué la défense pénale. Mme DuFour a alors décidé de faire une pause pour rester à la maison pour élever ses trois enfants.

Après avoir déménagé sur la Côte-Est en 2009, Mme DuFour est retournée à la pratique du droit à temps plein et a de nouveau rejoint le Bureau du défenseur public. Mme DuFour a passé 4 ans avec l'agence à défendre des clients dans le comté de Caroline où elle a jugé de nombreuses affaires devant des jurys et a reçu des acquittements dans des affaires de vol, de vélo en état d'ébriété et de cambriolage. Mme DuFour a réussi à supprimer les preuves de données de téléphone portable dans une affaire liée à la drogue lorsque les téléphones intelligents sont devenus populaires pour la première fois. Cela a eu lieu avant la décision de la Cour suprême des États-Unis dans l'affaire Riley, qui a fourni des indications sur la manière et le moment où la police peut fouiller les smartphones. Plus récemment, Mme DuFour a passé huit ans dans le comté de Talbot, les trois derniers en tant qu'avocat superviseur. La première grande affaire de Mme DuFour devant un jury du comté de Talbot remonte à 2014, lorsque son client a été inculpé de deux chefs de tentative de meurtre de deux soldats de l'État du Maryland ainsi que de chefs d'agression supplémentaires aux premier et deuxième degrés. L'affaire impliquait une poursuite en voiture à grande vitesse qui s'est transformée en une poursuite à pied où il a été allégué que le client a tiré une arme à feu sur les soldats qui, à leur tour, ont tiré 4 coups de feu. Les écoles du comté ont été fermées car le client n'a pas été appréhendé pendant plusieurs heures. Aucune arme n'a jamais été retrouvée. Lors de l'audience préliminaire, Mme DuFour a fait valoir avec succès que l'État n'avait pas de cause probable pour poursuivre dans l'un des chefs de tentative de meurtre et le chef d'accusation a été rejeté. Mme DuFour a ensuite plaidé des requêtes préalables au procès et a réussi à empêcher l'État d'appeler certains experts au procès. Enfin, à l'issue du procès devant jury, son client a été acquitté de tous les crimes, y compris le chef de tentative de meurtre qui entraînait une peine d'emprisonnement à perpétuité. Son client a été reconnu coupable de deux chefs d'accusation de mise en danger imprudente et d'infractions au code de la route. Plus récemment, Mme DuFour a obtenu un Stet (État refusé de poursuivre) dans une affaire de viol au deuxième degré qui manquait de preuves physiques ou scientifiques. L'accusation était fondée sur la seule parole du plaignant.

Mme DuFour a continué à représenter de nombreux clients devant les juges des tribunaux de district et de circuit du comté de Talbot pendant les 8 années où elle est restée au sein de l'agence au bureau du comté de Talbot. Elle s'est familiarisée avec les membres du bureau du procureur de l'État et des forces de l'ordre tout en plaidant des affaires de meurtre, de viol, d'homicide au volant d'un véhicule et de délits. En plus de sa pratique, en 2013, Mme DuFour a été choisie par M. Paul DeWolfe, alors défenseur public de l'État du Maryland, pour être l'un des trois membres de l'équipe des relations gouvernementales de l'agence. Au cours des 6 années au sein de cette équipe, Mme DuFour a fait pression avec succès pour l'élimination de la peine de mort, l'élimination des peines minimales obligatoires pour les trafiquants de drogue de bas niveau, l'élimination des peines de prison pour certaines catégories de conduite avec un permis suspendu, et la mise en œuvre de la loi sur le bon samaritain. Mme DuFour a témoigné sur de nombreux textes législatifs qui modifieraient les règles de preuve ou les éléments des lois pénales. Mme DuFour a également plaidé avec succès pour l'élimination de la caution en espèces dans la plupart des cas et la mise en œuvre de solides programmes de supervision avant le procès. Ce plaidoyer a amené Mme DuFour à se plonger profondément dans les règles de preuve, les réglementations et les lois pénales de l'État du Maryland, ce qui a fait d'elle une meilleure avocate dans la salle d'audience.

Mme DuFour reste active dans la communauté du comté de Talbot en tant que membre actuel du conseil d'administration de Talbot Mentors, ancienne présidente de Mid-Shore Pro Bono, ancienne collectrice de fonds pour Habitat Choptank, collectrice de fonds pour la voile junior et partisane de Talbot Interfaith Homeless Shelter.

Mme DuFour rejoint Jezic et Moyse, LLC pour ouvrir leur premier bureau sur la côte est. Mme DuFour continuera à représenter ses clients avec le dévouement et le zèle qu'elle a apportés à la représentation de ses clients avec OPD et son plaidoyer dans la législature de l'État.

Mme DuFour peut être contactée au Christine.Dufour@Jezicfirm.com

Remonter en haut